Le Congrès de littérature

Lus sur le Web

Le Congrès de littérature

Il faut en effet lire César Aira en deux étages -au moins-, celui d’une narration aux divertissantes péripéties à ne pas prendre trop au sérieux, et celui d’une méta-littérature qui a plus que conscience d’emprunter à divers codes du roman, [...].

Avec une intelligence folle et une virtuosité remarquable, César Aira expose dans ce court livre une histoire dont on ne décroche pas une minute.

Si Aira écrit sérieusement, comme le dit Vila-Matas, c’est parce qu’il prend la fiction au sérieux et que ses livres sont ouverts de tous les côtés sans s’extérioriser trop facilement.