J'agonise fort bien, merci

Lus sur le Web

J'agonise fort bien, merci

Sans comparer l’auteure Oren Miller à celui qui a inventé Sherlock Holmes, disons que certains aspects vont vous le rappeler dans quelques éléments, notamment le duo d’enquêteurs.

Car J’agonise fort bien merci recréé un schéma à la Holmes et Watson, ou encore Poirot et Hastings, mais ne se contente pas de suivre un chemin balisé.