Darien

Lus sur le Web

Darien

Dans ses remerciements, Conn Iggulden a cette réflexion marquée, selon moi, du sceau du bon sens : pour bien écrire de l’imaginaire, il faut en avoir lu beaucoup (et c’est visiblement un GROS lecteur de SFF !). Il dresse une liste impressionnante de ses inspirateurs et auteur(e)s préféré(e)s. Et le nom cité en premier est extrêmement significatif : c’est celui de David Gemmell.